Les différents types d'assainissement non collectifs

En France, environ 5,4 millions de logements ne sont pas raccordés au tout-à-l’égout. Ces habitations doivent donc s’équiper d’un système individuel d’assainissement. Il existe deux grandes catégories d’assainissement non collectif, ou ANC : les filières traditionnelles et les filières agréées. Le choix d’un type de système dépend du logement, de sa superficie, du nombre d’installations sanitaires et du nombre d’occupants. La nature du sol et l’inclinaison du terrain sont également des critères à prendre en compte.

La fosse toutes eaux + épandage : la filière traditionnelle

Ce dispositif vient remplacer la traditionnelle fosse septique dans les habitations modernes. La fosse toutes eaux collecte les eaux usées. Les déchets sont séparés des eaux grâce à la décantation. Les produits ménagers, dont le poids est inférieur à celui de l’eau, s’accumulent à la surface formant une légère écume. Les boues, plus lourdes, s’amassent au fond de la cuve. C’est la partie liquide entre ces deux couches qui va être récupérée puis filtrée. Un média filtrant vient ensuite épurer l’eau. Trois grands types d’installations permettent le traitement par épandage :

  • les surfaces d’épandage ;
  • les filtres à sable ;
  • le tertre d’infiltration.

Les filières d'assainissement agréées

Désormais reconnues par les textes de loi, ces filières viennent s’ajouter à la filière traditionnelle pour offrir plus de choix au consommateur. Elles comprennent :

  • Le filtre compact. Ce dispositif fonctionne de la même manière que la filière traditionnelle. Son avantage ? Comme son nom l’indique, il prend peu de place. Comptez une emprise au sol de 10 m2 contre 20 m2 pour un épandage classique.
  • La micro-station d’épuration. Ce système s’inspire du fonctionnement des stations d’épuration municipales. Avec son format compact, la micro-station d’épuration s’adapte à un logement comme à un lotissement. Les bactéries contenues dans la station traitent l’eau.
  • Les filtres plantés. Ces filtres traitent l’eau par le biais de plantes. Les eaux usées transitent à travers des bassins avec un substrat minéral (sable, gravier…) où sont plantés des végétaux macrophytes (massettes, joncs, iris, roseaux…). En développant un vaste réseau de racines, ces plantes apportent de l’oxygène aux bactéries. Ces bactéries dégradent la matière organique qui est ensuite assimilée par les plantes.

NB : depuis le 1er janvier 2011, la loi Grenelle II impose un diagnostic d’assainissement lors de la vente d’un logement non raccordé au tout-à-l’égout.

Share:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
On Key

Related Posts

Pourquoi une étude se sol ?

Pourquoi une étude sol ? Une maison constitue souvent le projet d’une vie et il est fondamental de s’assurer de la pérennité de son assainissement.En

SOL ’ ETUDE ASSAINISSEMENT

Nous sommes à votre écoute. Veuillez nous contacter au 06 09 94 19 86

LUNDI – VENDREDI
08:00 – 12:00 
14:00 – 18:00

SAMEDI
08:00 – 12:00 

ETUDE DE FAISABILITE

Etude de faisabilité
  • Conditions générales de vente
  • Politique de confidentialité
  • Mentions légales
  • Sitemap

NOTRE RAYON D'ACTION